Presse

Communication du 25.02.2020

La marque Ingwerer ne doit pas être imitée

Le Tribunal de commerce de Berne a arrêté hier que le nom de marque Ingwerer ne pouvait pas être concurrencé par des moyens déloyaux. Son jugement appuie la plainte de l’entreprise productrice d’Ingwerer Peppe GmbH contre MaFuMa GmbH. Cette dernière doit changer le nom de sa liqueur au gingembre et au citron, lancée au printemps 2019 sous le nom Summerer, car la terminaison …erer renvoie inutilement à la marque protégée et connue d’Ingwerer.

Le tribunal a fondé son jugement sur la loi fédérale contre la concurrence déloyale, qui garantit, dans l’intérêt de toutes les parties concernées, une concurrence loyale et qui ne soit pas faussée (art. 1 et art. 3, al. 1, let. e).

Prise de position de Peppe GmbH

Philip Jenzer, créateur de la liqueur Ingwerer et co-fondateur de Peppe GmbH:

«Nous aurions voulu trouver un accord extrajudiciaire.»

«Nous avons appris au printemps 2019 que MaFuMa GmbH appelait sa liqueur au citron et au gingembre Summerer. Nous avons aussitôt pris contact avec les fondateurs de l’entreprise. Nous les avons rendus attentifs au fait que l’appellation Summerer renvoyait à la marque protégée Ingwerer et leur avons demandé de changer le nom de leur liqueur au citron et au gingembre. L’affaire aurait pu être entièrement réglée par un simple abandon du nom Summerer. Malheureusement, MaFuMa GmbH n’a montré aucune intention de changer le nom de sa liqueur, ni après notre demande orale, ni après avoir reçu un avertissement écrit de notre avocat. Il ne nous restait donc pas d’autre solution que de faire valoir notre droit auprès du Tribunal de commerce.»

«Nous n’avons rien contre la concurrence, qui est la condition de base d’un marché dynamique. Mais la concurrence doit rester loyale.»

«Lorsque nous avons lancé Ingwerer sur le marché bernois, en 2014, les liqueurs au gingembre n’étaient pas connues en Suisse. Apparemment, Ingwerer était le bon produit, au bon moment, au bon endroit – et avec le nom approprié. Dès le départ, l’essor de notre entreprise a été déterminé par le caractère unique du produit et de son nom.

La forte hausse de la demande a été une source de satisfaction, mais nous a aussi poussés à aller de l’avant. C’est la raison de notre déménagement en 2018, quand il nous a fallu quitter nos locaux au centre de Berne, sur le site de l’ancienne caserne de pompiers Viktoria, pour emménager dans un site plus spacieux, au Zentweg (toujours en ville de Berne). Le succès d’Ingwerer a entre-temps stimulé la concurrence avec divers produits. C’est à la fois un compliment pour nous et la condition de base d’un marché dynamique. Mais la concurrence doit rester loyale et juste. Avec un nom comme Summerer, qui s’inspire fortement d’Ingwerer, le caractère loyal de la concurrence n’était plus garanti. C’est ce que vient de confirmer le Tribunal de commerce.»